Le collectif

Nous sommes...

Des photographes, des activistes, un collectif. Venants d’horizons différents, nous nous réunissons pour prendre le temps de poser nos appareils. Forts de nos expériences de photographes-activistes, l’envie, le besoin de mettre des mots sur des images ont émergé, tout comme la volonté de travailler à plusieurs. En nous regroupant, en croisant nos regards, et en allant à la rencontre de celles et ceux que l’on photographie, nous souhaitons aller au delà des images : lever les yeux et éprouver l’Autre, lui parler, l’écouter, le comprendre, se plonger dans son regard et son histoire.
Ensemble, nous rendons collective une pratique solitaire. Nous ne prétendons à aucune objectivité. Nous prenons le temps de faire, de penser, de débattre. Notre démarche, tantôt expérimentale, tantôt photo-journalistique, tantôt les deux à fois, cherche avant tout à témoigner d’histoires cadrées dans le temps et l’espaces avec pour espoir de générer des interrogations, titiller les esprits curieux et enrichir les controverses.

La Faille

La Faille, c’est le regard qui se pose, et qui souhaite aller au delà de l’image. C’est aller à la rencontre de celles et ceux qui subissent les conséquences des fissures de nos sociétés, mettre des noms et des histoires sur des images. Rechercher la Faille, c’est témoigner de ce qui ne va pas. Nous recherchons du caché dans le visible, en filigrane, du récit dans l’Histoire. La Faille d’un idéal de société, que toutes ces petites mains si nombreuses tentent de colmater. Ces petites mains qui œuvrent à contre courant, qui luttent souvent anonymement en faveur d’un monde plus juste plus sain, plus digne, plus résilient. Ces petites failles qui, loin de créer des ruptures, proposent des alternatives, par la lumière qu’elles dégagent. En les photographiant, en racontant et en illustrant leurs histoires, nous avons à cœur d’apporter notre pierre à la co-construction d’un monde qui ne cesse de se réinventer.